Pour rendre homage à l’excellence dans
le secteur des valeurs mobilières au Canada

L’ACCVM annonce les intronisés de l’édition 2017 du Temple de la renommée du secteur des valeurs mobilières

/  2017

 
 
PosthumePosthume
 

CatherineDelaney

Catherine (Kiki) Delaney
 

NedGoodman

 

Ned Goodman
 

StephenJarislowsky

 

Stephen Jarislowsky
 

WilliamWilder

 

William (Bill) Wilder
 

JohnBunting

 

John Pearce Bunting
 

PeterCundill

 

Peter Cundill
 

Au sujet du Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières

Le Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières est une tribunepour rendre hommage au talent et à l'intégrité des professionnels du secteur des valeurs mobilières du Canada. Les personnes que nous honorerons cette année se sont démarquées dans leur vie professionnelle et personnelle. Leur apport au milieu de l’investissement et aux marchés financiers est inestimable, et elles ont donné tout autant à leur communauté et au Canada. Ces pionniers accomplis de notre secteur ont contribué à la profonde transformation du milieu des valeurs mobilières au fil des ans. Il est tout à fait opportun que ces éminents pionniers s’inscrivent sur la liste prestigieuse des anciens intronisés qui ont établi des standards si élevés en matière d'excellence, d'innovation et d'engagement social.

-Ian Russell, président et chef de la direction de l’ACCVM

 

Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières

Le Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières rend hommage à l’excellence, à l'intégrité et aux qualités de chef de file dans le secteur canadien des valeurs mobilières. Rex-Murphy Les intronisés de l’édition 2017 du Temple de la renommée seront salués et honorés dans le cadre d’un dîner de gala le jeudi 26 octobre prochain, à l’hôtel Delta de Toronto. Le communicateur et auteur, Rex Murphy, animera la cérémonie d’intronisation.

Cliquer ici pour réserver une place.

 

The Selection Committee

Les intronisés ont été choisis par les membres du Comité de sélection au Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières. Ce comité est constitué de Canadiens émérites qui travaillent, ou ont travaillé, en politique, en droit, à l'université, dans le monde des affaires ou dans le secteur des valeurs mobilières. Le Comité de sélection au Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières comprend les personnes suivantes (à droite) :

Pour obtenir la biographie complète des membres du Comité de sélection, cliquez ici.

Margaret Franklin, CFA (Présidente du Comité de sélection)
Présidente, BNY Mellon, Services-conseils en gestion de patrimoine
Toronto (Ontario)
 
Chris Collingwood
Président du conseil d'administration et chef de la direction, Baine Johnston Corp.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Jean Martel, Ad.E
Associé
Lavery de Billy LLP
Montréal (Québec)

 

 
J. Colin Dodds, Ph. D.
Président émérite,
professeur de finances
Université Saint Mary's University
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Sue Lemon, CFA
Chef de la direction
CFA Society Toronto
Toronto (Ontario)
 
Monique Jérôme-Forget, C.M., O.Q., Ph. D.
Conseillère spéciale
Osler, Hoskin & Harcourt S.E.N.C.R.L./s.r.l.
Montréal (Québec)
Donald K. Johnson, O.C., LL.D.
Membre du comité consultatif
BMO Marchés des capitaux
Toronto (Ontario)
 
Lynn Patterson, CFA, ICD.D
Sous-gouverneure
Banque du Canada
Toronto (Ontario)
 

Biographies des intronisés de 2017

CatherineDelaney

Catherine (Kiki) Delaney
Fondatrice et présidente, Delaney Capital Management Ltd.

Kiki Delaney est présidente de Delaney Capital Management, la société de conseils en placement qu’elle a fondée en octobre 1992. Au Canada, Delaney Capital Management est l’une des chefs de file de son secteur et l’une des sociétés les plus reconnues dans les marchés financiers.

Née et ayant grandi à Winnipeg, Kiki a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université du Manitoba et le titre d’analyste financière agrée. Sa carrière dans le monde du placement a débuté à Merrill Lynch & Co., à Winnipeg. Après son entrée à Guardian Capital Investment Group, à Toronto, elle a occupé successivement les postes d’assistante de recherche, d’analyste, de gestionnaire de portefeuille et de première vice-présidente. Tout juste avant de fonder Delaney Capital, Kiki était associée et première vice-présidente à Gluskin Sheff & Associates.

Kiki est chancelière émérite de l’Université de l’ÉADO. En outre, elle siège au conseil d’administration du Hospital for Sick Children, au conseil d’orientation de l’Institut Périmètre de physique théorique et au Comité de placements du Conseil des arts du Canada.

Ancienne administratrice de la société CFA de Toronto, Kiki a aussi été la deuxième femme à assumer la présidence du Ticker Club. Elle a également été membre du conseil d’administration de nombreux organismes à but non lucratif, dont le Musée des beaux-arts de l’Ontario, Arts for Children, la Fondation canadienne des femmes, le Conseil pour le monde des affaires et des arts du Canada, l’Institut de recherche en politiques publiques, la Jewish Foundation of Greater Toronto, la Fondation du Centre national des arts et le Ballet national du Canada. Qui plus est, elle a présidé le conseil d’administration de l’École nationale de ballet.

En 2004, la Fondation d’Israël pour la recherche sur le cancer décerne à Kiki le prix Woman of Action. En 2006, Kiki est nommée membre de l’Ordre du Canada et désignée femme d’affaires de l’année par Choix du consommateur. En 2007, elle reçoit le prix Femmes de mérite du YWCA pour le leadership en affaires. En 2009, elle figure sur la liste des 100 femmes les plus puissantes du Canada. Elle se voit décerner des diplômes honorifiques de l’Université du Manitoba en 2011, de l’Université de l’ÉADO en 2012 et de l’Université Mount Saint Vincent, de Halifax, en 2014. Enfin, en 2016, Kiki reçoit le prix Edmund C. Bovey du Conseil pour le monde des affaires et des arts, en reconnaissance du soutien qu’elle accorde depuis toujours à la culture et à l’art canadiens.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de Kiki Delaney (en anglais).

Back to top


NedGoodman

Ned Goodman
Cofondateur, Beutel, Goodman & Company; Fondateur, Dundee Corporation

Ned Goodman a apporté une contribution importante aux secteurs canadiens des mines, de l’immobilier et des services financiers. Au cours d’une carrière s’étendant sur près de 50 ans, il a été bâtisseur d’entreprise, banquier d’affaires et gestionnaire de fonds. Grâce à sa formation en géologie et à son sens des affaires, il a contribué à bâtir plusieurs sociétés minières prospères – notamment International Corona et Kinross Gold –, et par des investissements astucieux et opportuns, il en a fait croître bien d’autres.

De concert avec ses associés, M. Goodman a fondé la première société de personnes intermédiaire d’exploration, CMP Group, laquelle a amassé près de 5 milliards de dollars depuis les années 1980 pour mettre sur pied des sociétés minières et pétrolières et ainsi générer de l’emploi et d’autres retombées pour les économies rurales et nordiques du Canada.

En 1967, M. Goodman et son associé Austin Beutel fondent Beutel, Goodman & Company, qui compte aujourd’hui plus de 15 milliards de dollars en actifs sous gestion. En 1991, M. Goodman a quitté Beutel Goodman pour partir Dundee Corporation, qui regroupera plus tard les Fonds Dynamique, DundeeWealth Inc. et Dundee Realty (aujourd’hui DREAM). Collectivement, ces entreprises gèrent plus de 100 milliards de dollars pour leurs clients.

En 2012, l’Université Brock renomme sa faculté de commerce la Goodman School of Business, afin de souligner le don substantiel qu’elle a reçu de la Fondation Goodman. Grâce à cette généreuse offrande, l’établissement obtient les fonds nécessaires à la réalisation d’un ambitieux projet de 22 millions de dollars visant l’agrandissement et la reconstruction du bâtiment de la Goodman School.

Goodman a été chancelier de l’Université Brock. Il a en outre fondé l’École des mines Goodman de l’Université Laurentienne et l’Institut de gestion des placements Goodman de l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.

Goodman a été décoré de l’Ordre du Canada « pour sa contribution à l’industrie des valeurs mobilières du Canada et pour son soutien philanthropique à l’enseignement supérieur, à la culture et aux soins de santé ». Il a reçu le prix Entrepreneur de l’année de l’ACPE en 1989, le prix Entrepreneur de l’année pour l’Ontario d’Ernst & Young en 2004 et le Prix pour une carrière exceptionnelle de Morningstar en 2005. En janvier 2012, il a été intronisé au Temple de la renommée du secteur minier canadien et, en octobre 2012, l’Institut Fraser lui décerne le Prix du fondateur T. Patrick Boyle.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de Ned Goodman (en anglais).

Back to top


StephenJarislowsky

Stephen Jarislowsky
Fondateur et président émérite du conseil, Jarislowsky, Fraser Limitée

Stephen Jarislowsky a fondé Jarislowsky, Fraser limitée en juin 1955, à Montréal. Aujourd’hui président émérite et membre du conseil d’administration de la société, il en pilote la croissance depuis plus de 60 ans. Sous sa gouverne, Jarislowsky Fraser est devenue l’une des sociétés de gestion de placements les plus importantes et les plus prospères du Canada, comptant plus de 40 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Stephen Jarislowsky est Compagnon de l’Ordre du Canada et grand officier de l’Ordre national du Québec. Il est en outre titulaire de doctorats honorifiques en droit de l’Université Queen’s, de l’Université de l’Alberta, de l’Université de Montréal, de l’Université McMaster, de l’Université Concordia, de l’Université Assumption, de l’Université Laval, de l’Université d’Ottawa, de l’Université Simon-Fraser, de l’Université McGill et de l’Université du Québec.

Il a été membre du conseil d’administration de SNC-Lavalin, de Canadian Marconi, d’Abitibi Consolidated, de Southam, d’Unimedia, du Daily Telegraph (Royaume-Uni), de Didier Refractories, de la Société de banque suisse, de Canon Canada, de Velan inc. et de Canfor (anciennement Slocan), et président du conseil d’administration de Goodfellow inc. Il est cofondateur et administrateur de la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance, de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques, ainsi que de quatre chaires universitaires en gouvernance d’entreprises. Il a reçu l’International Entrepreneur Award de l’Université du Manitoba, le Corporate Director Lifelong Achievement Award et le titre de Fellow de l’Institut des administrateurs de sociétés. Il a aussi été intronisé au Temple de la renommée de l’entreprise canadienne.

M. Jarislowsky a contribué à des activités éducatives, culturelles et caritatives de toutes sortes, a fondé plus de 23 chaires universitaires et intervient fréquemment à la télévision, à la radio, dans les magazines et dans les journaux. Il est également l’auteur de The Investment Zoo, publié en 2005.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de Stephen Jarislowsky (en anglais).

Back to top

 

 

WilliamWilder

William (Bill) Wilder
Ancien président, Wood Gundy Inc.

William (Bill) Wilder a été chef de la direction de Wood Gundy, l’une des maisons de courtage les plus prestigieuses du Canada. Il a également siégé au conseil d’administration de plusieurs sociétés ouvertes majeures et a été chef de la direction et vice-président du conseil d’administration de Consumers Gas, le plus important service public de gaz naturel du Canada à l’époque.

Philanthrope, M. Wilder fait partie des plus grands donateurs individuels de l’Upper Canada College et a prêté son nom à l’aréna de l’établissement. De plus, l’Université Harvard a nommé un pavillon en son honneur afin de souligner son soutien, qui a notamment pris la forme d’un programme d’aide aux étudiants canadiens qui fréquentent la Harvard Business School. M. Wilder naît à Toronto en 1922. La Deuxième Guerre mondiale interrompt ses études à l’Université McGill. M. Wilder est alors détaché à la Marine royale en 1942 et participe à des combats en tant qu’officier à bord du contre-torpilleur HMS Whitshed.

À son retour du service actif, M. Wilder termine ses études à McGill, puis est embauché par Wood Gundy comme vendeur d’obligations. En 1948, il s’inscrit à la Harvard Business School, dont il obtient un MBA en 1950.

Il retourne alors à Wood Gundy, où il gravit rapidement les échelons, jusqu’à devenir vice-président à l’âge de 38 ans en 1961, puis président six ans plus tard. M. Wilder a été président et chef de la direction de Wood Gundy de 1967 à 1972.

Il quitte Wood Gundy en 1972 pour aller diriger le consortium Canadian Arctic Gas, un groupe de grandes entreprises du secteur énergétique ayant planifié la construction d’un pipeline de gaz naturel reliant la côte nord de l’Alaska et le delta du fleuve Mackenzie au marché de l’est de l’Amérique du Nord.

En 1978, M. Wilder devient président de Consumers Gas, laquelle est absorbée par Hiram Walker en 1980. Il quitte Hiram Walker en tant que vice-président du conseil d’administration de Consumers Gas en 1988.

M. Wilder a été administrateur de Noranda inc., de John Labatt ltée, de La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie, de la Banque Royale du Canada, de Simpsons, de Simpsons-Sears et de Trans Canada Pipelines. Il a siégé au Conseil des gouverneurs de l’Université McGill de 1972 à 1976.

Depuis sa retraite, M. Wilder s’est consacré à un large éventail d’activités. Il a été président du conseil d’administration et copropriétaire de Creemore Springs Brewery, il a siégé au conseil d’administration du Hospital for Sick Children de Toronto pendant 16 ans et a présidé la division affaires de Centraide. Il est également membre actif et administrateur honoraire de l’église commémorative Timothy Eaton de Toronto.

En 2017, M. Wilder a été nommé membre de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son leadership dans le milieu des affaires et de ses contributions philanthropiques pour l’enseignement supérieur et les mesures de préservation.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de Bill Wilder (en anglais).

Back to top

Biographies des intronisés posthume de 2017


JohnBunting

John Pearce Bunting
1929 - 2017
Ancien président et chef de la direction, Bourse de Toronto

John Pearce Bunting a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université McGill en 1952. Après une brève période de formation chez McLeod Young Weir, il se joint à l’entreprise de courtage de détail de sa famille, Alfred Bunting & Company. À titre de président-directeur général, il en a fait une société de services spécialisés à l’intention des grands investisseurs. Par la suite, il a travaillé activement au sein des comités de la Bourse de Toronto, avant d’en être nommé le président-directeur général en 1977, un poste qu’il a conservé jusqu’à sa retraite en 1994.

Entre autres faits saillants de sa brillante carrière dans le secteur canadien des services financiers, M. Bunting détient le titre du président-directeur général le plus longtemps en poste dans l’histoire de la Bourse de Toronto. Durant son mandat, il a véritablement fait preuve de vision et d’innovation, menant la Bourse à des réalisations fondamentales et historiques. L’organisation est notamment devenue la première bourse au monde à offrir la négociation entièrement automatisée lorsqu’elle a lancé le Computer Assisted Trading System (CATS) en 1977. Elle a aussi instauré le premier fonds négocié en bourse du monde en 1990. L’innovant CATS a par la suite été acheté ou adapté par des bourses aux quatre coins du globe, dont celles de Paris, de Bruxelles, de Madrid, de São Paulo, de Copenhague, de Sydney et de Vancouver. Il a été utilisé jusqu’en 2001.

M. Bunting a aussi été président de la Fédération internationale des bourses de valeurs en 1983 et 1984. En 1984, il a fondé le Groupe des marchés de capitaux internationaux, qui a coordonné des études menées par la Fédération internationale des bourses de valeurs, l’Association internationale du barreau et l’Association internationale des comptables sur la négociation des valeurs mobilières à l’échelle planétaire. Son mandat à la tête de la Fédération internationale des bourses de valeurs a contribué à rehausser considérablement l’image et le prestige de la Bourse de Toronto.

Au fil de son engagement caritatif et communautaire de toujours, M. Bunting a notamment été administrateur de la Fondation du Collège Appleby, membre et président du conseil d’administration du Collège Appleby, administrateur du Ballet national du Canada, président du YMCA de North Toronto, membre et président du conseil d’administration du St. John’s Rehabilitation Hospital, président du University Club of Toronto et président de la St. Patrick’s Benevolent Society of Toronto.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de John Pearce Bunting (en anglais).

Back to top


PeterCundill

Peter Cundill
1938 - 2011
Fondateur, Peter Cundill & Associates Ltd.; Fondateur, Cundill Value Fund

Francis Peter Cundill naît à Montréal le 29 octobre 1938. Il obtient un baccalauréat en commerce de l’Université McGill en 1960, puis acquiert le titre de comptable agréé en 1963 et celui d’analyste financier agréé en 1968. Après plusieurs années passées à titre de haut dirigeant du Yorkshire Trust Group, à Vancouver, il prend le contrôle, en 1975, d’un petit fonds commun de placement en difficulté, le All Canadian Fund, plus tard rebaptisé le Cundill Value Fund.

Peter Cundill entreprend alors de transformer le vieux fonds en adoptant le style strict de gestion axée sur la valeur proposé par le professeur Benjamin Graham. Grâce à cette stratégie, il obtient un rendement composé de 13,2 % sur 35 ans et voit la valeur des actifs administrés par Peter Cundill and Associates passer de 7 millions de dollars à tout près de 20 milliards de dollars. Au sein du milieu de l’investissement axé sur la valeur fondamentale, Peter Cundill était renommé pour son sens de l’innovation. Il n’a d’ailleurs jamais cessé de raffiner ses méthodes tout au long de sa carrière. Fort d’une passion sans bornes pour l’analyse détaillée, il se décrivait comme un investisseur tentant invariablement d’« acheter un dollar pour 50 cents » en déterminant précisément la marge de sécurité de chaque titre acquis.

Peter Cundill était aussi un voyageur insatiable, en raison de sa curiosité et de son envie d’explorer, mais aussi parce que ses perspectives d’investissement ne connaissaient pas de frontières. « Je me fous de ce que fait telle société et d’où elle le fait, du moment qu’elle répond à mes critères », avait-il l’habitude de dire. En raison de cette attitude, il s’est vu affubler du sobriquet d’« Indiana Jones du monde de l’investissement » et a été décrit avec admiration par Barron’s, le principal hebdomadaire financier des États-Unis, comme « le plus brave des investisseurs centrés sur la valeur ».

Peter a reçu de nombreuses distinctions au cours de sa vie. En 1994, il est inclus dans le Global Guide to Investing du Financial Times, où on lui consacre à lui seul une catégorie, celle du Patient Purist (le « puriste patient »), dans un chapitre intitulé Learning from Living Legends (« enseignements de légendes vivantes »). En 2001, The Analysts’ Choice lui décerne un prix visant à souligner l’ensemble de sa carrière, le qualifiant de « plus grand gestionnaire de fonds de tous les temps ». Du reste, Peter Cundill est fait compagnon de l’Institute of Chartered Accountants en 2004 et est nommé membre à vie du conseil d’administration de l’Institut Aspen en 2006.

Pour Peter, le maintien d’un très haut niveau de forme physique faisait partie intégrante de la discipline et de l’agilité mentale requises pour rester au sommet sur le plan professionnel. Il tentait d’insuffler cet état d’esprit à ses collègues et amis, au moyen d’initiatives comme le Cundill Fitness Challenge, qui avait lieu chaque année.

Peter a également instauré le Prix de littérature historique Cundill à l’Université McGill, de loin le plus important du genre dans le monde.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de l’intronisation de Peter Cundill (en anglais).

Back to top