Rendre hommage à l’excellence
dans le secteur des valeurs
mobilières au Canada

L’ACCVM annonce les intronisés de l’édition 2015 du Temple de la renommée du secteur des valeurs mobilières

/  2015

 
 
Posthume
 

Peter M. Brown

Peter M. Brown

 

 

Frederick M. Ketchen

 

Frederick M. Ketchen
 

Donald A. Leslie

 

Donald A. Leslie
 

Charles M. Winograd

 

Charles M. Winograd
 

Jalynn H. Bennett

 

Jalynn H. Bennett
 

Sir Rodolphe Forget

Sir Rodolphe Forget
 

Jean-Louis Lévesque

 

Jean-Louis Lévesque
 

Charles Edward (Ted) Medland

 

Charles Edward (Ted) Medland
 

Au sujet du Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières

Le Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières est une tribunepour rendre hommage au talent et à l'intégrité des professionnels du secteur des valeurs mobilières du Canada. Les personnes qui seront intronisées cette année proviennent des quatre coins du pays, et chacune a joué un rôle prépondérant dans la croissance et la prospérité du milieu du placement et les marchés des capitaux au Canada. Ces pionniers accomplis de notre secteur ont contribué à la profonde transformation du milieu des valeurs mobilières au fil des ans. Il est tout à fait opportun que ces éminents pionniers s’inscrivent sur la liste prestigieuse des anciens intronisés qui ont établi des standards si élevés en matière d'excellence, d'innovation et d'engagement social.

Ian Russell, président et chef de la direction de l’ACCVM

 

Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières

Créé en 2013, le Temple de la renommée rend hommage à l'excellence, l'intégrité et aux qualités de chef de file dans le secteur des valeurs mobilières du Canada. Les intronisés de cette année ont été annoncés et honorés au souper gala qui s'est tenu jeudi 27 octobre 2016 à la salle de réception SoCo du Delta Toronto. La cérémonie qui a eu lieu dans la soirée a aussi rendu hommage au lauréat 2016 du Prix du leader de moins de 40 ans de l'ACCVM décerné à une personne qui a fait avancer le secteur des valeurs mobilières ou le secteur financier.

Appel à candidatures pour l’édition 2016 du Temple de la renommée de l’ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici

 
The Selection Committee

Les intronisés ont été choisis par les membres du Comité de sélection au Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières. Ce comité est constitué de Canadiens émérites qui travaillent, ou ont travaillé, en politique, en droit, à l'université, dans le monde des affaires ou dans le secteur des valeurs mobilières. Le Comité de sélection au Temple de la renommée de l'ACCVM pour le secteur des valeurs mobilières comprend les personnes suivantes (à droite) :

Pour obtenir la biographie complète des membres du Comité de sélection, cliquez ici.

Gary Filmon, président du Comité de sélection
Président du conseil d'administration d'Exchange Income Corporation Ancien premier ministre du Manitoba
Winnipeg, Manitoba
 
Chris Collingwood
Président du conseil d'administration et chef de la direction, Baine Johnston Corp.
St. John’s,
Terre-Neuve-et-Labrador
Jean Martel
Associé, Lavery
de Billy LLP
Montréal, Québec

 

 
Colin Dodds
Président de l'Université Saint Mary's University
Halifax, Nouvelle-Écosse
Sue Lemon
Chef de la direction, CFA Institute mondiale
Toronto, Ontario
 

Biographies des intronisés de 2015

Peter M. Brown, O.B.C., LL.D, D. ès L., C.B.H.F.
Fondateur et ancien président du conseil d'administration et chef de la direction, Financière Canaccord inc.

En 1968, Peter Brown et son associé Ted Turton fondent Financière Canaccord inc. en achetant la majorité des actions de Hemsworth, Turton & Co. qui devient plus tard sous la gouverne de M. Brown la plus importante société de courtage en valeurs mobilières indépendante du Canada. La société Canaccord Genuity Group inc. est devenue une banque d’investissement internationale inscrite à la Bourse de Toronto et à la Bourse de Londres.

M. Brown est très fier des origines en Colombie-Britannique et tout au cours de sa carrière il s’est toujours montré reconnaissant envers le secteur et sa province en participant, souvent bénévolement, à plusieurs organismes.

M. Brown est actuellement : président du conseil d’administration de l’institut Fraser et de la Fondation de la police de Vancouver; président d’honneur des campagnes de financement de l’Emily Carr University of Art and Design; membre du Conseil des gouverneurs du Business Council of British Columbia; membre du Conseil consultatif sur l'économie mis sur pied par le ministre fédéral des Finances; membre du Comité de sélection de la Galerie d’art de Vancouver; et membre de plusieurs autres organisations importantes.

Parmi ses activités dans le secteur, il a été : vice-président du conseil d’administration de l’Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières; président du conseil d’administration de la Bourse de Vancouver; et membre du conseil d’administration et du comité de direction de l'Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières.

En 2003, M. Brown est nommé membre de l'Ordre de Colombie-Britannique (O.B.C.) en reconnaissance de sa participation aux campagnes de financement d’organismes de bienfaisance et d’autres organisations en Colombie-Britannique et de son rôle essentiel dans le financement de plusieurs entreprises de Colombie-Britannique.

En 2010, Mr. Brown est intronisé au Temple de la renommée du secteur minier canadien.

En 2012, l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) lui remet une Médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de ses contributions au secteur canadien des valeurs mobilières.

En mai 2014, Mr. Brown est intronisé au Temple de la renommée des hommes d'affaires canadiens (C.B.H.F.).

L’University of British Columbia, le Justice Institute of British Columbia et l’Emily Carr University of Art and Design lui ont décerné des diplômes honorifiques.

Back to top


Frederick M. Ketchen

Dr. Frederick M. Ketchen, Ph. D., FCSI honorifique
Ancien directeur, négociation des actions, ScotiaMcLeod

Fred Ketchen, notoirement connu comme sous le nom de « Doyen de Bay Street », a pris sa retraite de ScotiaMcLeod en mai 2014, alors qu’il est directeur de la négociation des actions pour ScotiaMcLeod après une carrière de négociateur qui a duré 57 ans.

M. Ketchen entre au service de McLeod, Young, Weir & Company ltée en septembre 1957 à l’âge de 22 ans. En 1968, il est nommé au conseil d’administration de McLeod, Young, Weir et en 1975, vice-président. Après l’acquisition par la Banque de Nouvelle-Écosse en 1988, la dénomination sociale est changée pour ScotiaMcLeod, et M. Ketchen est nommé premier vice-président et directeur de la négociation des actions, et plus tard, directeur général de la négociation des actions.

En 1989, il est nommé gouverneur de la Bourse de Toronto et il est vice-président du conseil d’administration pendant deux ans avant de devenir le président du conseil d’administration en mai 1993 pour un mandat de deux ans.

Au cours de sa carrière, M. Ketchen a été membre du conseil d’administration de Design Exchange à Toronto et de l’Anglican Church Army du Canada. Il a été président du conseil d’administration de la Trillium Health Centre Foundation à Mississauga.

En 2012, l’Université de Guelph-Humber lui décerne un doctorat honorifique en droit, et l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) lui remet une Médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de son extraordinaire carrière dans le secteur canadien des valeurs mobilières.

Back to top


Donald A. Leslie

Donald A. Leslie, FCPA, FCA, CFE
Ancien président et chef de la direction, Fonds canadien de protection des épargnants

Donald A. Leslie est né à Winnipeg au Manitoba. Il obtient en 1966 le titre de comptable agréé en Ontario.

Durant les premières années de sa carrière, il occupe des postes comportant de plus en plus de responsabilités qui le conduisent à devenir associé chez Ernst & Young (anciennement Clarkson Gordon and Woods Gordon).

En 1967, Clarkson Gordon le recommande auprès de l’Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières (ACCOVAM) au poste d’examinateur en chef pour une période de 3 ans.

En 1968, M. Leslie recommande la mise sur pied d’un fonds pour protéger les investisseurs en cas de défaillance d’une société membre de l’ACCOVAM ou d’une bourse. C’est ainsi qu’est constitué le Fonds canadien de prévoyance (FCP) (qui est devenu le Fonds canadien de protection des épargnants [FCPE]). Il est examinateur du FCP puis président et chef de la direction du FCPE. Sous sa direction, le fonds passe de 20 M$ en 1989 à plus de 150 M$ en 1998.

Au cours de sa carrière de plus de 30 ans, M. Leslie a participé à plusieurs comités du secteur notamment sur la formule relative au capital, les exigences minimales en matière de registres et dossiers, les titres gardés en dépôt, l’assurance, la règle relative aux comptes au comptant, les conventions de prêt et d'emprunt de titres.

L’engagement social de M. Leslie remonte à plusieurs décennies. Il a cumulé trois mandats à titre de président de la Société canadienne de l’ouïe et il a été un directeur fondateur de la Fondation canadienne de l'ouïe. Pendant presque deux décennies, il a été trésorier et membre du conseil d’administration de deux associations locales d’aide aux personnes ayant des troubles d'apprentissage. Il est actuellement membre du Comité des finances de Centraide Windsor-Essex County et il est l’un des principaux contributeurs financiers à ses programmes.  

En 1980, l’American Accounting Association décerne à M. Leslie une médaille d’or pour son livre intitulé « Dollar-unit sampling: A practical guide for auditors ». Il est nommé Fellow de l'Institut des comptables agréés de l'Ontario en 1982. En 1990, on lui décerne le prix « AAA Distinguished Service in Auditing Award » pour sa contribution exceptionnelle à la profession comptable. Peu de temps après avoir pris sa retraite en 1988, la GRC a invité M. Leslie à sa cérémonie bisannuelle de remise de prix et elle lui a donné une épinglette de partenariat avec la GRC et un prix spécial en reconnaissance de ses contributions au programme d'infractions commerciales de la GRC pendant plus de trois décennies.  

En 2012, l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) lui remet une Médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de sa contribution à la protection des investisseurs.

Back to top


Charles M. Winograd

Charles M. Winograd
Ancien président du conseil d’administration et chef de la direction, RBC Marchés des Capitaux, actuellement président du conseil d’administration du Groupe TMX

M. Winograd prend sa retraite de RBC Marchés des Capitaux en décembre 2008, où il avait été président délégué du conseil d'administration de 1996 à 1998, président et chef de l’exploitation de 1998 à 2001, puis président du conseil d’administration et chef de la direction de 2001 à 2008.

M. Winograd commence sa carrière comme analyste en placements en 1971 chez Richardson Securities puis il assume des fonctions de plus en plus importantes chez Richardson Greenshields et ses prédécesseurs alors qu’il devient président et chef de la direction en 1987, et président du conseil d’administration et chef de la direction en 1991 jusqu’à la fusion avec RBC Dominion valeurs mobilières en 1996.

Pendant ses années à la tête de la société, les services bancaires d’investissement de RBC connaissent une croissance prodigieuse. M. Gordon Nixon, chef de la direction à la Banque Royale, a déclaré : « On doit à M. Winograd la croissance de la banque et il l’a protégée au pire moment du resserrement du crédit » – Globe and Mail du 25 septembre 2008.

M. Winograd a été président du conseil d’administration de l’Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières.

M. Winograd est président du conseil d’administration du Groupe TMX inc. et membre du Comité de gouvernance et du Comité des ressources humaines. Il siège au conseil d’administration de Talisman Energy inc., Calgary, et de James Richardson and Sons ltée, Winnipeg.

M. Winograd est membre du conseil d’administration du Mount Sinai Hospital et président du Comité sur la prospection de clientèle. Il est aussi membre du conseil d’administration de Passeport pour ma réussite Canada et membre du Conseil consultatif pour la présence des femmes aux conseils d'administration. M. Winograd et son épouse ont toujours été de fervents partisans de Centraide. En 2007, le couple a été admis au club des présidents de Centraide.

En 2012, l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) remet à M. Winograd une Médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de ses contributions au secteur canadien des valeurs mobilières.

Back to top

 

 

Biographies des intronisés de 2015

Jalynn H. Bennett

Jalynn H. Bennett
1943 - 2015
Ancienne directrice, Banque du Canada
Ancienne commissaire, Commission des valeurs mobilières de l'Ontario

Jalynn H. Bennett est née à Toronto. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en économie décerné en 1965 par le Trinity College de l’Université de Toronto.

Une fois diplômée, Mme Bennett commence sa carrière comme adjointe administrative à la Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers. Elle devient vice-présidente, gestionnaire de portefeuille dans la division des placements puis vice-présidente, prospection de clientèle, relevant du chef de la direction.

Mme Bennett quitte Manuvie en 1989 après 25 ans de carrière pour fonder sa propre société de consultation stratégique, Jalynn H. Bennett & Associates. En tant que femme de tête, Mme Bennett a changé la vie de plusieurs femmes.

Au cours de sa carrière, elle a fait partie du conseil d’administration de plusieurs sociétés : Banque Canadienne Impériale de Commerce, Nortel Networks, Teck Cominco, Sears Canada, Cadillac Fairview, Bombardier, Rexel Canada Electrical, CanWest Global Communications Corporation, Ontario Power Generation, Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire, Conseil des experts-comptables de la province de l'Ontario, Hospital for Sick Children Foundation.

De 1989 à 1994, Mme Bennett devient la première femme à occuper un poste de direction à la Banque du Canada. Elle est aussi commissaire à la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario de 1989 à 1994.

L’engagement social est tout aussi important pour Mme Bennett. Elle est présidente du conseil d’administration de l’Université Trent de 1994 à 1999, et elle a siégé au conseil d’administration de la Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire et de l’Hospital for Sick Children Foundation. Mme Bennett a légué ses biens à la Nova Scotia Lighthouse Preservation Society pour contribuer à l’amélioration de la société canadienne et à la construction du Canada.

En 2000, Mme Bennett est nommée membre de l'Ordre du Canada pour son impressionnante carrière financière. En 2003, elle est nommée l’une des femmes les plus influentes du Canada. En 2004, son alma mater lui décerne un doctorat honorifique en Écritures saintes.

Back to top


Sir Rodolphe Forget

Sir Rodolphe Forget
1861 - 1919
Ancien président du conseil d’administration de la Bourse de Montréal et associé chez L. J. Forget et Compagnie

À l’âge de 15 ans, Rodolphe Forget commence son apprentissage avec son oncle Louis-Joseph Forget, fondateur de L. J. Forget et Compagnie, une maison de courtage (1876). Dans les années 1880, la société devient la principale maison de courtage de Montréal et elle se fait connaître dans tout le Canada et à l’étranger. En 1890, Rodolphe Forget y est admis à titre d’associé. Ses activités à la Bourse de Montréal lui valent une ascension fulgurante dans le milieu des affaires.

La participation de Rodolphe Forget au secteur financier a permis le développement de l’économie du Québec. Il acquiert sa notoriété à cause de ses activités dans les fusions et acquisitions. En 1890, les Forget commencent à faire des placements en achetant des entreprises hydroélectriques et à les fusionner avec la société Montreal Light, Heat and Power Company, le prédécesseur d’Hydro-Québec. Les Forget réussissent presque à s’assurer le monopole du marché montréalais de l’hydroélectricité. Par la suite, Rodolphe Forget s’efforcera de répéter le même exploit dans le secteur du textile et à Québec, dans les chemins de fer et les entreprises hydroélectriques.

Pendant qu’il travaille chez L.J. Forget, Rodolphe Forget occupe plusieurs postes de direction dans les sociétés acquises et il siège à leur conseil d’administration. Il était connu comme homme d’affaires, politicien et philanthrope.

Après son départ de L.J. Forget en 1907, il fonde la Banque Internationale du Canada avec des investisseurs du Canada et de France, et il supervise l’établissement d’une maison de courtage à Montréal et à Paris (France) qui suscite l’intérêt des investisseurs pour des entreprises canadiennes.

Le 1er janvier 1912, Rodolphe est fait chevalier (sir).

Rodolphe Forget a été un brillant homme d’affaires québécois décrit comme « l’ami des pauvres et des affligés, des vieillards et des infirmes. Il donne sans compter pour assurer leur bien-être et les secourir. »*. En 1904, il donne des terrains d’une valeur de 28 000 $ et une somme de 250 000 $ pour la construction de l’Hôpital Notre-Dame, un de plus grands hôpitaux de Montréal (pour les pauvres de l’est de la ville).

*Rodolphe Forget, sir, Dictionnaire biographique du Canada

Back to top


Jean-Louis Lévesque

Jean-Louis Lévesque
1911 - 1994
Fondateur, Lévesque, Beaubien inc.

Jean-Louis Lévesque naît le 13 avril 1911 à Nouvelle sur la côte sud de la péninsule gaspésienne au Québec. M. Lévesque fait ses études à l'Université SaintDunstan de l'Île-du-Prince-Édouard, alors agrégée à l'Université Laval de Québec, où il obtient un baccalauréat ès arts.

En 1934, M. Lévesque commence sa carrière comme commis à la succursale de la Banque Provinciale du Canada située à Moncton. Il est promu rapidement au siège social de Montréal. Son emploi au Service des prêts garantis lui permet de se familiariser avec les actions, les obligations et les activités de courtage… et de s’intéresser au secteur des valeurs mobilières. En 1941, M. Lévesque fonde le Crédit Interprovincial ltée.

En 1962, le milieu financier québécois a été changé pour toujours avec l’acquisition par Crédit Interprovincial de L.G. Beaubien & Co. ltée – alors la plus importante maison de courtage en valeurs mobilières du Québec, fondée à la charnière du XIXe et du XXe siècle. M. Lévesque s’était rendu compte des synergies entre les deux sociétés et il a mis rapidement son projet à exécution avec la création de Lévesque, Beaubien inc.

La Banque Nationale du Canada acquiert Lévesque, Beaubien inc. en 1988 à la suite des changements réglementaires du milieu des années 1980 qui permettent aux banques de faire affaire dans le secteur des valeurs mobilières. En 1999, la dénomination sociale de Lévesque, Beaubien inc. est changée pour Financière Banque Nationale.

Au cours de sa carrière, Jean-Louis Lévesque a siégé à quelque cinquante conseils d’administration. Il a fait profiter de ses connaissances, sagesse et sens des affaires des douzaines de sociétés, organismes de bienfaisance et organismes publics.

Non seulement la carrière de M. Lévesque comme bâtisseur d’entreprises a été fulgurante, mais ses activités caritatives sont tout aussi remarquables et importantes. Ses œuvres philanthropiques ont financé plusieurs causes, dont trois lui étaient particulièrement chères à cœur : l’enseignement, les soins de santé et la région où il a grandi – Gaspé et le Nouveau-Brunswick.

La Fondation Jean-Louis Lévesque est constituée en 1961. Son objectif est le financement de la recherche dans le but d’améliorer l’enseignement et les soins de santé pour la population du Québec. M. Lévesque a été aussi l’un des plus grands donateurs de l’Institut de Cardiologie de Montréal – qui a donné son nom à l’un de ses pavillons. En hommage à ses racines, il a été le principal donateur de la Société historique de la Gaspésie et le promoteur principal de l’ouverture du Musée de la Gaspésie et de sa bonne gestion financière. L’importance que M. Lévesque accordait à l’enseignement s’est traduite par le financement nécessaire à la création de l’Université de Moncton – la première université francophone du Nouveau-Brunswick. Il en a été le chancelier pendant plusieurs années et il a participé à des fonds de dotation de plusieurs autres universités.

En 1976, M. Lévesque est nommé membre de l'Ordre du Canada. Il est admis en 1981 au Temple de la renommée de l'entreprise canadienne. En 1991, le gouvernement du Québec lui décerne le titre d'officier de l'Ordre national du Québec. M. Lévesque a aussi été admis au Temple de la renommée des sports du Canada en hommage à son énorme contribution aux courses hippiques – une passion de toute une vie.

Jean-Louis Lévesque est décédé le 28 décembre 1994. Depuis son décès, la Financière Banque Nationale a établi une tradition de rendre hommage chaque année au conseiller en placement réputé pour avoir le plus contribué au secteur des valeurs mobilières et qui a le mieux représenté l’entreprise dans la société. Il s’agit de la remise du Prix Jean-Louis Lévesque – la distinction la plus prestigieuse accordée par la Financière Banque Nationale.

Back to top


Charles Edward (Ted) Medland

Charles Edward (Ted) Medland
1928 - 2008
Ancien président, chef de la direction et président du conseil d’administration, Wood Gundy ltée

Charles Edward (Ted) est né et a grandi à Toronto. L’Université de Toronto lui décerne en 1950 un baccalauréat ès arts.
En 1988, M. Medland prend sa retraite de Wood Gundy ltée dont il avait le président et chef de la direction de 1972 à 1976 et président du conseil d’administration de 1976 à 1988.
« Pendant les 16 ans de M. Medland à la tête de la société Wood Gundy – devenue maintenant Marchés mondiaux CIBC –, il y a eu les hauts et les bas d’une période révolutionnaire dans la société. Il s’est révélé être le chef de file incontestable de son époque alors qu’il s’est occupé ‘‘d’entreprises en démarrage’’ comme Valeurs mobilières Dominion et Gordon Capital, et de l’introduction des banques dans le secteur du courtage en valeurs mobilières. » – Globe and Mail du 19 avril 2008.

Durant les années passées chez Wood Gundy, M. Medland a été président du conseil d’administration de l'Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières et il a siégé à plusieurs conseils d’administration canadiens prestigieux. Le programme Bourse d’études Vision Jeunesse CIBC continue à rendre hommage à M. Medland par l’attribution annuelle du Prix Ted Medland. Le programme a été mis sur pied pour aider les jeunes à réaliser leurs rêves en les encourageant à fréquenter l’école afin qu’ils terminent leurs études postsecondaires.
Après avoir pris sa retraite de Wood Gundy, M. Medland a continué à siéger à des conseils d’administration et il s’est lancé dans d’autres projets d’entreprise. Il a fait partie du premier conseil d’administration du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, et plus tard il est devenu le président du conseil d’administration. M. Medland a été le premier membre externe du conseil d’administration de Thomson Corporation et de Seagram Corporation. M. Medland a aussi été président du conseil d’administration de Cadillac Fairview, Abitibi-Price, Canadian Tire, Teleglobe Canada et Mulvihill Capital.

En plus de ses nombreuses réussites commerciales, il a beaucoup donné à sa collectivité en mettant à sa disposition ses habilités et son expérience. Sa sagesse et son dévouement ont servi à plusieurs causes sociales. M. Medland a été président du conseil d’administration de l’Hôpital Wellesley et président de la campagne de financement du Roy Thomson Hall. M. Medland était un fervent partisan du Manoir Ronald McDonald de Toronto, de Centraide, de l’Hôpital St. Michael, du Musée des beaux-arts de l'Ontario et du Ballet national du Canada. En 2003, M. Medland est nommé membre de l'Ordre du Canada.

Back to top